En pleine crise agricole une marque propose aux consommateurs de fixer eux-mêmes le prix juste d'un produit en définissant ses critères de production.

Paiement en carte de crédit
Paiement en carte de crédit © Getty / Frank van Delft

A l'origine de cette idée des entrepreneurs qui avaient déjà travaillé sur l’alimentation avec "les gueules cassées", un label qui valorise la nourriture moins belle mais moins chère et toute aussi bonne. Vous savez les fruits et légumes mal calibrés par exemple. Ils ont les mêmes qualités nutritionnelles et gustatives, ils sont juste un peu moins esthétiques. L’idée est donc de les valoriser par un label et de mettre en avant leur coût plus bas. Un bon moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Ce sont donc des entrepreneurs récidivistes qui sont derrière « c’est qui le patron ? », une marque qui va mettre le futur client au cœur de la commercialisation de produits de grande consommation comme le lait.

Un prix fixé par les consommateurs

Des consommateurs qui ont répondu à un questionnaire : souhaitez vous un lait produit en France, que les vaches soient nourris sans OGM, qu’elles soient mises en pâturages, le producteur doit il travailler à perte ou pouvoir partir en vacances..bref autant de critères qui ont une conséquence sur les prix et qui permettent aux consommateurs d’y voir plus clair dans ce que recouvre un prix. Près de 8000 personnes ont participé en 10 jours et la brique de lait demi-écrémé est distribuée par Carrefour dans plus de 5000 magasins à 99 centimes. 1 million auraient déjà été vendues.

Un cahier des charges défini par les futurs clients

Un lait français qui rémunère justement les producteurs élevant des vaches qui passent 3 à 6 mois en pâture nourries sans OGM ! Et c’est un changement total de méthode, le consommateur décide avant d’acheter.

Produit dans la région de la Bresse dans le département de l’Ain, c’est une coopérative de 50 producteurs qui participe à l’opération qui les a sorti d’une crise grave qui concerne de nombreux exploitants en France avec un prix du lait trop bas pour en vivre.

Et ce qui est frappant c’est qu’au final ce lait, par rapport aux autres laits produits en France, ne serait pas forcément de meilleure qualité, son plus gros atout serait la transparence de son cahier des charges.

A suivre prochainement avec cette marque du consommateur un jus de pomme et une pizza avec le même processus de commercialisation. Si vous voulez participer à la fixation des critères de fabrication et donc du prix→ lamarqueduconsommateur.com

Une idée de dossier ? Vous connaissez une initiative qui pourrait changer (un peu) le monde et notre quotidien ? Ecrivez-nous : valere.correard(@)radiofrance.com

Programmation musicale
  • BUENA VISTA SOCIAL CLUB
    BUENA VISTA SOCIAL CLUB

    Chan chan

    Label : NIGHT/DAY1997

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.