On en a beaucoup parlé pendant le confinement mais le sujet reste plus que jamais d’actualité : les personnes âgées résidant en Ehpad sont quasiment coupées du monde depuis début mars. Une initiative portée par des membres d'une même famille veut rompre cet isolement.

Une lettre en quelques clics pour briser la solitude, un sourire en la lisant. La belle initiative de toute une famille.
Une lettre en quelques clics pour briser la solitude, un sourire en la lisant. La belle initiative de toute une famille. © Getty

Bien sûr, il s’agit de les protéger de la Covid-19 qui est particulièrement dangereuse pour nos aînés. Mais la solitude tue elle aussi d’une certaine manière, les journées se ressemblent plus que jamais, le lien social manque vite et fort. Malgré toute la bonne volonté des personnels soignants, ces visites moins nombreuses, tous ces gestes barrière, deviennent insupportables.

Je pense à ma grand-mère qui s’est retrouvée confinée en Ehpad à 94 ans dans le Sud d’Avignon, sans Skype et une mobilisation de la famille chaque jour, elle se laissait partir…Elle ne comprenait pas cette histoire de virus, ces masques, notre absence, et a fini par nous demander ce qu’elle avait fait pour qu’on l’abandonne…Germy est presque sourde, ce qui n’a évidemment rien arrangé !

Une association a pris une initiative remarquable : 1 lettre 1 sourire

Une initiative imaginée par 10 membres d’une même famille, ils sont cousins et cousines et c’est le témoignage du père de Mathilde, 21 ans, qui a été décisif, il travaille en Ehpad et ses résidents ne meurent pas de la Covid, par contre, ils meurent de solitude…Ni une ni deux, un site internet est créé pour mettre en relation épistolaire des anonymes avec des résidents, les premiers écrivent un poème, une lettre, une histoire, les seconds rompent avec la solitude le temps d’une lecture ou d’une relecture. En quelques mois le bilan est saisissant : 1lettre1sourire.org a séduit 1225 établissements, diffusé plus de 300 000 lettres et au moins autant de sourires.

De l’amour en quelques clics nous dit le site, pour Mathilde d’Alençon, une des cousines, l’anonymat, c’est la liberté.

Quelques extraits de lettres anonymes

Je vous envoie de la tendresse et de l’amour de là où je suis »

« Prenez soin de vous, ne vous en faites pas, tout va redevenir normal »

Ou encore « Regardez le ciel, vous voyez toutes ces étoiles, elles vous regardent, elles vous contemplent et vous admirent pour toutes ces belles choses que vous avez apportées à ce monde et elles vous remercient en vous donnant, chaque soir, toute la lumière dont elles disposent »..

Et il y a ces résident qui répondent parfois, touchés… et entre les deux, une bande de jeunes …

On peut tous prendre notre plume et envoyer une lettre via 1lettre1sourire.org, même adresse pour recevoir des lettres si vous travaillez dans un Ehpad…

► Pour retrouver la version longue de l’interview de Mathilde d'Alençon,  c'est sur ID (l'Info Durable)

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard ici.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.