Un lieu dédié à la mobilisation pour le climat vient d'ouvrir ses portes à Paris dans un contexte où les initiatives se multiplient. Les organisations non gouvernementales ainsi que les citoyens pourront s'y retrouver.

Lors de la manifestation pour l'environnement le 15 mars 2019, une pancarte affiche "There is no planet B" : "il n'y a pas de planète B".
Lors de la manifestation pour l'environnement le 15 mars 2019, une pancarte affiche "There is no planet B" : "il n'y a pas de planète B". © AFP / Thomas Samson

Ça bouge depuis quelques mois sur le front de la mobilisation pour le climat. Depuis la démission de Nicolas Hulot annoncée sur notre chaîne, pas une semaine sans une nouvelle annonce de mobilisation… et celle qui s'achève en a été l’illustration : vendredi, les jeunes et les étudiants étaient dans la rue et samedi, c’est une nouvelle marche pour le climat qui a été organisée.

Dans ce contexte, un nouveau lieu dédié au climat a ouvert

La BASE, c’est son nom, veut être le lieu de la mobilisation pour une justice climatique et sociale. C’est d’ailleurs intéressant de voir à quel point le climat fédère tout un tas d’organisations engagées sur des sujets d’écologie, de consommation ou encore sur la question sociale et progressivement l’opinion semble y adhérer. Le climat agrège un ensemble de revendications, le grand public cerne le concept qui est de plus en plus concret… On dirait bien que ça se cristallise… et c’est tant mieux.

Pour revenir à la BASE, il faut déjà savoir que cela signifie Base d’Action Sociale et Ecologique. Le lieu, situé près de la place de la République à Paris, a été inauguré le jeudi 7 mars dernier. Il s’agit en fait d’un lieu éphémère dont la durée de vie prévue est de 13 mois, même si on sent planer que l’idée d’aller plus loin n’est pas à exclure…

Un vrai QG de la mobilisation pour le climat

700 mètres carré sont entièrement dédiés à la mobilisation pour le climat en plein cœur de la capitale, espace de coworking, bureaux, salles de réunion, bar, lieux de stockage…c’est un vrai QG.

Et il y a d’ailleurs plus d’une dizaine d’organisations installées sur place comme Alternatiba, Notre affaire à tous ou encore le mouvement Utopia. En tout plus de 10 ONG sont partie-prenantes, mais ce n’est pas qu’un lieu de mobilisation pour ces structures, c’est aussi un espace ouvert à tous les citoyens qui ont envie de s’engager pour la cause climatique. 

Soutenir l'initiative sans être sur place

Grâce à une campagne de financement participatif, il est possible de soutenir cette initiative en effet, c’est d’ailleurs grâce à ce moyen que la signature du bail a été possible. En ligne de mire désormais : l’aménagement du lieu, la prolongation du bail ou encore l’embauche de personnel.

Aller plus loin

Retrouvez le reportage vidéo de la BASE sur le site de notre partenaire média ID (L'info durable).  Une réaction ou proposition de sujet ? Écrivez-nous à valere.correard(@)radiofrance.com.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.