Le mois de septembre est stratégique pour les annonceurs et nos boites aux lettres peuvent en témoigner, parfois même alors qu’un avertissement stop pub est en évidence.

Stop pub est-il vraiment efficace ? Quelles autres solutions pour ne plus recevoir de publicités ?
Stop pub est-il vraiment efficace ? Quelles autres solutions pour ne plus recevoir de publicités ? © AFP / Gilles Targat

En moyenne 20% des foyers auraient fait le choix de refuser ces publicités papier et une enquête de l’UFC que choisir affirme que les stop pub permettraient quand même de faire baisser le nombre de supports de plus de 80%, on ne peut donc pas dire que c’est inefficace. Mais ce n’est pas parfait alors que l’enjeu est de taille.

D’abord pour les annonceurs qui investissent des sommes très importantes pour imprimer et diffuser leurs supports de communication. Mais aussi pour la planète puisque nous recevons en moyenne entre 30 et 40 kg d’imprimés non-sollicités par foyer et par an. Ce sont donc quelques 20 milliards d’imprimés pour un taux de lecture compris entre 10 et 15% selon les études.

Les autocollants stop pub sont nés d’une initiative du gouvernement

C’était en 2004 et ce fut un succès avec près de 7 millions d’autocollants diffusés, mais l’Etat a pris de la distance avec cette initiative en 2008.

Pour autant le cadre juridique est resté lui avec une contravention de 3ème classe et une amende de 450 euros à la clé pour une enseigne qui contrevient à notre volonté de ne pas recevoir de pub.

Après il faut être réalistes, difficile de prouver l’infraction et donc difficile de la rendre dissuasive. Du coup, il faut se tourner vers d’autres méthodes plus efficaces. Par exemple, en dénonçant les sociétés publiquement, sur les réseaux sociaux par exemple.

Certaines entreprises contournent le "stop-pub"

Mais attention, il y a un autre cas de figure, beaucoup plus sournois celui-ci : la publicité adressée en boites aux lettres. Là, c’est la poste qui vous dépose le catalogue puisqu’il est à votre nom et votre adresse…vous avez sans doute communiqué ces informations à une entreprise qui les utilise ou les a revendues…Dans ce cas le stop-pub est inefficace mais là aussi vous pouvez vous défendre. Il faut écrire à l'entreprise ou appeler le service client et, en l'absence de réponse, il faudra penser au recommandé ou une nouvelle fois à le faire savoir...

Où se procurer le "stop-pub"?

L'association Zéro Waste France vous en envoie gratuitement contre le paiement des frais de port, mais vous pouvez aussi l’imprimer et le scotcher ou le faire-faire par vos enfants, il n’y en a pas un officiel, le tout est que le message soit clair.

Une idée de sujet ? Vous connaissez une initiative qui pourrait changer le monde et notre quotidien ? Écrivez-nous ICI

Chronique réalisée en partenariat avec ID, L'info durable #TousActeurs

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.