De plus en plus d'entreprises et associations se détournent des banques pour solliciter directement les particuliers afin de soutenir leur développement.

Crowdfunding
Crowdfunding © Getty / Marin Tomas

Il existe plusieurs types de plateformes de financement participatif (crowdfunding):

Les plateformes de dons avec ou sans contrepartie, de prêt avec ou sans intérêts et les plateformes d’investissement. Mais le plus souvent on parle de plateformes de dons alors que c’est l’activité la moins importante. Au total il y en a une cinquantaine.

Un mode de financement qui se développe en France

En 2015 2,3 millions de contributeurs ont financé des projets pour près de 300 millions d’euros, c’est le double par rapport à l’année précédente.

Mais c’est une goutte d’eau à l’échelle européenne. Une étude du mois de novembre dernier réalisée par l’Université de Cambridge avec KPMG révèle que près de 5 milliards d’euros ont transité en Europe via ces plateformes de financement alternatif dont plus de 4 milliards en Grande Bretagne. En réalité la France est le n°2 européen du financement participatif mais les choses pourraient s’accélérer.

Les sites internet ouvrent leur boutique

Deux ont levé leur rideau à Paris depuis la rentrée : Kiss Kiss Bank Bank qui veut en faire un lieu de pédagogie sur le financement participatif et Ulule avec un concept de boutique un peu différent qui met en avant les produits des structures financées via leur plateforme.

Si vous êtes vous-mêmes intéressé pour lever des fonds avec une campagne de financement participatif un petit conseil : préparez-vous bien avant : choix de la plateforme, montant, contreparties, mobilisation de votre communauté…tout compte.

Une idée de dossier ? Vous connaissez une initiative qui pourrait changer (un peu) le monde et notre quotidien ? Ecrivez-nous : valere.correard(@)radiofrance.com

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.