Le secteur du dépannage à domicile est particulièrement exposé à la fraude, surtout pour les interventions urgentes.

C’est un fléau, sur l’ensemble des entreprises contrôlées par la DGCCRF (la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) plus d’une sur deux étaient en irrégularité.

Et on ne parle pas de petites fraudes : publicité trompeuse, manquement à l’obligation d’information pré-contractuelle et même pratiques commerciales agressives ou encore abus de faiblesse. On se dit que ça n’arrive qu’aux autres ou aux plus crédules, pour en avoir fait les frais je vous confirme que non..

Tous les secteurs concernés

En fait, surtout ceux en lien avec l’urgence, le 1er secteur touché est d’ailleurs la serrurerie en particulier dans les grandes agglomérations : Paris, Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux et Toulouse.

Et le problème c’est qu’après avoir appelé ce qu’on peut nommer « un escroc » à 21h00 pour se faire ouvrir la porte de sa maison dont la serrure est bloquée pour 800 euros il est difficile, voire impossible de faire valoir ses droits.

Des entreprises sur le créneau

En réaction à ce qu’on peut appeler un fléau des start-up se sont lancées sur ce marché du dépannage à domicile pour sécuriser nos choix de prestataires. « Mesdepanneurs.fr » est un réseau de dépanneurs dans toute la France qui est considéré comme le leader sur le marché, sinon un petit nouveau vient d’arriver: AZAPA, vous envoyez une photo de votre problème par SMS à toute heure du jour et de la nuit (seulement en Ile de France pour le moment) et ils s’engagent à vous trouver un artisan sérieux au meilleur prix.

Une idée de dossier ? Vous connaissez une initiative qui pourrait changer le monde et notre quotidien ? Ecrivez-nous : valere.correard(@)radiofrance.com

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.