Le Greenpeace Film Festival organisé par l’ONG Greenpeace se déroule en ligne jusqu’au 27 janvier. Vous pouvez donc découvrir les 15 documentaires en intégralité et en libre accès.

Visionnez. Votez. Agissez. 15 jours, 15 films, 100% en ligne.
Visionnez. Votez. Agissez. 15 jours, 15 films, 100% en ligne. © Getty

Quand on parle festivals de films, on pense spontanément aux marches de Cannes, à la plage de Deauville, aux canaux de Venise… des stars, des professionnels, des touristes, de gros enjeux commerciaux aussi. Et on regarde ça avec des yeux un peu distants, on est spectateurs. C’est beau, ça brille mais ce n’est pas pour nous. Nous attendrons que les films arrivent en salles obscures pour en savoir plus !

Le Greenpeace Film Festival organisé par l’ONG Greenpeace n’est pas vraiment dans cette veine puisque tout le monde peut voter parmi les films en compétition pour attribuer le Prix du public.

15 documentaires qui abordent donc le thème de l’écologie sous différents angles

Climat, alimentation, agriculture, consommation, déforestation, accaparement des terres ou encore financiarisation de la nature. Ils font entre 45 mn et un peu moins de deux heures et abordent tous l’écologie au sens large avec des angles bien particuliers. Par exemple, L’homme a mangé la terre de Jean-Robert Viallet retrace le chemin qui a mené l’humanité à faire du progrès une obsession pour arriver dans une impasse aujourd’hui. 

Dans un autre registre, il y a Vivre le changement de Jordan Osmond et Antoinette Wilson qui nous racontent l’histoire de personnes qui ont changé leur mode de vie pour le rendre plus durable.

Chaque fois, un univers qui dérange, stimule, interroge, mais avec un point commun : il nous remet les pieds sur terre. Cerise sur le gâteau donc : vous pouvez voter pour votre docu préféré.

Des ambitions pédagogiques

Vous l’avez compris, le Greenpeace Film Festival a un objectif central : la pédagogie. La culture est évidemment un excellent medium pour sensibiliser le grand public.

Au total, 1169 minutes, 19h48 minutes… pas de panique : on passe en gros 3h par jour derrière notre smartphone et 5 heures devant un écran, il suffit donc de rendre quelques arbitrages. Vous pouvez aussi picorer et en voir un ou deux, à vous de choisir sur greenpeacefilmfestival.org, un espace dédié aux enseignants est également en ligne.

► Pour retrouver la version longue de l’interview de Bruno Danic, directeur de l'EFS de Bretagne, c'est sur linfodurable.fr 

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard ici.

Programmation musicale
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.