Tous les samedis, Valère Corréard vous propose dans le "Social lab" un état des lieux des initiatives qui vont peut-être changer le monde et votre quotidien. Cette semaine un Social Lab poétique qui va vous parler d'un nouveau numéro vert permettant d'écouter des poèmes..d'un livre qui vient de sortir: "changer le monde en deux heures" et de cette nouveauté: on va pouvoir s'éclairer avec des méduses!

Allo? Je voudrais écouter un poème..

Appeller un poème
Appeller un poème © / Palais de Tokyo

Je trouvais qu’après la semaine qu’on vient de passer la poésie pouvait nous aider un peu…pas celle qui se lit ou se récite, mais celle qui s’écoute..

Un numéro vert est actuellement disponible: le 0800 106 106. Au bout du fil ? Simone de Beauvoir, Serge Gainsbourg, Antonin Artaud, Brigitte Fontaine...

Un coup de fil pour une minute de voyage à n’importe quelle heure et gratuitement c’est possible en ce moment grâce à l’expo « appelle un poème » au Palais de Tokyo à Paris en hommage à John GIORNO, poète et artiste américain qui avait voulu faire de la poésie un virus en 1968, une sorte de service poétique qui avait saturé les standards avec plus d’un million d’appels à l’époque. La version disponible aujourd’hui est enrichie et retrace un siècle de poésie sonore mais aussi les voix originales de ceux qui ont marqué la culture, les arts, les luttes sociales..

Un livre pour changer le monde en 2 heures

Une sorte de boite à outil qui a une ambition : arrêter d’avoir peur de changer le monde et faire descendre cette expression de son piédestal. Changer le monde serait à portée de main, tout dépendrait de sa motivation..Du coup l’auteur, Pierre Chevelle, met en lumière 10 micro engagements pour nous faciliter les choses.

A chaque engagement correspond une structure déjà existante pour que le lecteur puisse passer à l’acte.

On va s'éclairer avec des méduses

Mais aussi des algues, des lucioles, des poissons…tous ces êtres vivants lumineux ne sont pas branchés à une batterie et produisent pourtant de la lumière grâce à un procédé naturel : la luminescence. Ce sont en fait des bactéries aux propriétés lumineuses qui vont pouvoir être utilisées pour l’éclairage de vitrines, de signalisation ou de mobilier urbain.

La start up s’appelle GLOWEE et elle devrait tester son concept lors de la COP 21 en éclairant les panneaux publicitaires de grandes sociétés.

Vous êtes témoin d'un initiative qui pourrait changer (un peu) le monde? Envoyez-nous un mail à dmFsZXJlLmNvcnJlYXJkQHJhZGlvZnJhbmNlLmNvbQ==

Les liens

Appeller un poème

Un livre pour changer le monde en deux heures

Glowee: c'est la mer qui nous éclaire

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.