Elle a le vent en poupe, certains pensent même qu’elle a plus d’arguments que le vélo.

La trotinette a le vent en poupe
La trotinette a le vent en poupe © Getty / Adrian Peacock

La trottinette, depuis les années 30

Elle a été inventée dans les années 30 pour occuper les enfants de familles aisées. Elle se démocratise dans les années 50 avec deux ou trois roues et une pédale, et devient alors un moyen de locomotion qui n’est plus réservé qu’aux enfants. Mais la démocratisation du vélo la met aux oubliettes et il faudra attendre les années 90 pour la voir revenir plus légère et plus sure pour entrer dans le 21ème siècle avec son petit moteur électrique dans les années 2000, c’est depuis qu’elle revient en force avec un engouement particulier depuis quelques années notamment dans les grandes villes.

Un mode de transport ?

Oui bien sur, quand elle n’est pas motorisée c’est ce qu’on appelle un mode de transport actif, c’est à dire qui fonctionne grâce à l’énergie de l’être humain comme la marche, le vélo ou les patins à roulettes. Mais même avec un moteur électrique elle est un moyen de transport écologique et économique à moyen terme. D’ailleurs certaines sociétés innovent en la matière.

Dans le viseur de certaines villes

Peut être que dans quelques années il ne sera plus indispensable de les acheter car certaines villes (et pas les plus grandes) voient ce mode de transport doux d’un bon œil notamment parce qu’il peut être transporté lui-même très facilement. C’est ce qu’on appelle le multimodal : se déplacer en passant d’un mode de transport à l’autre.

C’est de cet objectif qu’est partie l’idée à Baillargues, une petite ville de l’Hérault, de prêter gratuitement une trottinette aux habitants volontaires pendant 3 mois, pour tester. Il y en avait 100 au départ, il a fallu en rajouter 50 de plus car pour Jean-Luc Meissonnier, Maire de Baillargues et Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole, la trottinette a de réels avantages sur le vélo.

Dans la ville du Mans aussi les habitants pourront louer une trottinette électrique dès le mois de mars grâce à deux bornes installées en centre-ville pour 1 euro 60 la demi-heure de location. Le service s’appellera « Sophie » et sera généralisé si l’expérimentation est un succès.

Une idée de dossier ? Vous connaissez une initiative qui pourrait changer (un peu) le monde et notre quotidien ? Ecrivez-nous : valere.correard(@)radiofrance.com

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.