Les nouveaux modèles de smartphones font régulièrement la une des médias, c’est dire l’intérêt que suscitent ces appareils que nous utilisons en moyenne trois heures par jour.

Les Français changent de smartphone tous les deux ans en moyenne
Les Français changent de smartphone tous les deux ans en moyenne © Getty / PhotoAlto/Sigrid Olsson

Difficile de s’y retrouver et c’est symptomatique du secteur : de la nouveauté pour nous inciter à changer d’ordiphone avec un condensé toujours plus innovant de technologie.

En volume le marché du smartphone en France est impressionnant : 24,6 millions de téléphones mobiles ont été vendus en 2015 dont 90 % de téléphones neufs et 84 % de smartphones. Nous sommes deux Français sur trois à en posséder un…

Nous faire acheter le plus tôt possible

C’est le pari (gagnant) des constructeurs : nous rendre accrocs à la nouveauté, nous laisser penser qu’il est impossible de ne pas avoir le dernier modèle avec des prix de plus en plus exorbitants : 1159 euros pour l’iphone 10, c’est plus qu’un smic !

Et ça marche à en croire une étude réalisée par l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME) et l’ONG France Nature Environnement, les Français changent de smartphone en moyenne tous les deux ans alors que dans 88 % des cas, il est encore en état de fonctionner. On en oublie qu’il est garanti deux ans souvent, ou qu’on pourrait peut-être en acheter un d’occasion.

Acheter un téléphone c'est simple, le recycler en revanche..

C’est une évidence, et c’est clairement une stratégie des fabricants : minimiser la prise de conscience pour faciliter l’acte d’achat. D’ailleurs on n’a pas de données précises sur la composition d’un smartphone, même si on sait qu’il contient environ 30 à 50% de plastique et de matière synthétique, 10 à 20% de verre et céramique et 40 à 60% de métaux dont l'extraction de certains est même à l'origine de conflits armés.

Si vous êtes déterminés à changer d'appareil

Si vraiment la décision est irrévocable, il faut tout faire pour éviter de le jeter sans pour autant le garder à la maison. Imaginez qu’on estime que 30 millions de portables dorment en France, et seulement 15% des portables que l’on utilise plus sont recyclés.

Avant de le jeter on peut déjà envisager de le donner à quelqu’un de son entourage, sur un site de don en ligne, ou même de le vendre selon son état.

Et si vous n’avez pas de preneur ou que votre appareil est inutilisable, il faut le mettre dans un circuit de recyclage légal (chez les vendeurs).

Vous avez notamment le site internet eco-systemes.fr avec une carte des points de dépôt en ligne, il s’agit d’un des circuits de recyclage les plus efficaces en la matière qui est partenaires d’un réseau solidaire comme les ateliers du bocage, une entreprise d’insertion d’Emmaüs.

Une idée de sujet ? Vous connaissez une initiative qui pourrait changer le monde et notre quotidien ? w4ljcml2ZXotbm91cyBJQ0k=

Chronique réalisée en partenariat avec ID, L'info durable #TousActeurs

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.