Avec d’un côté, la multiplication des formations spécialisées sur l’environnement, le développement durable ou encore l’économie sociale et solidaire. Et de l’autre, des pratiques qui changent dans les Universités et les établissements privés d’enseignements supérieurs : gouvernance, énergie, déchets, mobilités...

Il existe d’ailleurs un classement mondial des Universités les plus respectueuses de l’environnement, une initiative portée par des Universités indonésiennes depuis 2010 : le UI Green Metric classe entre elles les universités les plus engagées dans le monde entier avec des critères très variés : infrastructures, gestion de l’énergie et lutte contre le changement climatique, gestion des déchets, politique de l’eau ou encore d’éducation sur ces sujets.

La France à la traîne

En tout 6 établissements français sur un total de 619 apparaissent avec en 75 ème position tout d’abord l’INSEEC U. (un groupe d’écoles privées) suivie de l’Université Grenoble Alpes 80 places plus loin, Aix-Marseille, Versailles, Bretagne Sud et enfin Valenciennes qui occupe la 567 ème place.

Une évolution des pratiques dans l’enseignement supérieur

Avec de plus en plus de formations spécialisées ou de cours dédiés aux sujets du développement durable. Mais aussi des changements de pratiques, par exemple à l’INSEEC U. les engagements sont nombreux : gouvernance participative, formation des personnels et des étudiants à la RSE, politique de recherche responsable, réduction et maîtrise des impacts environnementaux des établissements ou encore promotion de la diversité.

En pratique, ce sont des bacs de collecte pour le tri des déchets, l’interdiction de pesticides pour entretenir les espaces verts, le choix de fournisseurs d’électricité renouvelable, ou encore l’application de critères RSE dans les appels d’offre.

Les étudiants demandeurs

Une tendance et un intérêt qui se confirment sur le terrain avec des initiatives partout en France comme l’association Latitudes qui propose à des étudiants ingénieurs ou informaticiens de participer à des projets au service de l’intérêt général, ou encore le réseau français des étudiants pour le développement durable, son objectif : avoir 100% d’étudiants sensibilisés et engagés en terme de développement durable et 100% de campus durables…deux exemples parmi tant d’autres qui viennent du terrain et que les écoles et Universités ont tout intérêt à encourager !

Chronique réalisée en partenariat avec ID, L'info durable #TousActeurs

Pour lire la voir le reportage vidéo sur l'INSEEC U. c'est par .

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.