Les Français sont de gros épargnants à l'échelle européenne, plusieurs milliers de milliards d'euros sont en effet placés en assurance-vie, mais aussi livrets ou comptes à terme. Pour soutenir la transition écologique, il y a aussi des choix à faire en la matière. Explications.

 Pour soutenir la transition écologique, il y a aussi en la matière des choix à faire en matière d'épargne à la banque
Pour soutenir la transition écologique, il y a aussi en la matière des choix à faire en matière d'épargne à la banque © Getty / Sawitree Pamee / EyeEm

Pour soutenir la transition écologique, il y a aussi des choix à faire en la matière - à condition de pouvoir épargner naturellement. Et quand on parle d’épargne, on ne parle pas forcément de gros moyens, il s’agit simplement de mettre ses économies au bon endroit. 

Pourquoi ? Je parle chaque semaine à ce micro de solutions, ici pour le zéro déchet, là pour mieux manger ou mieux consommer, elles sont souvent innovantes, j’essaie de proposer les plus impactantes. Mais il y en a une dont on parle moins, et moi le premier, alors qu’elle porte en elle un levier de changement probablement inégalable : l’argent. C’est à peu près la seule chose après quoi tout le monde court (avec le temps mais c’est devenu presque pareil…) et là qu’il s’agisse des consommateurs, jeunes, âgés, petites entreprises, grands groupes, Etats…il n’y a pas beaucoup d’exception, l’argent fait tourner le monde (il s’agit juste d’un constat) et selon ce qu’on en fait, ça tourne rond ou pas..et manifestement aujourd’hui, ça tourne pas rond !

Demander des comptes à son banquier

Questionner son banquier est un bon point de départ. Que fait votre banque de vos économies ? Vous avez le droit de savoir !

Vous pouvez aussi opter pour des placements labélisés, Finansol, par exemple, est un label qui atteste que tel ou tel placement répond bien aux exigences de la finance solidaire.

Si besoin, changer de banque

Cela dépend de la réponse de votre banquier ! Mais vous pouvez effectivement vous intéresser à des banques au discours différent. Le Crédit coopératif par exemple qui permet de reverser une partie de vos intérêts à des associations, ou d’utiliser votre argent pour soutenir des entreprises intervenant dans les secteurs de votre choix. Il y a également la Nef qui est une petite banque qui fait la promesse d’utiliser votre argent pour soutenir des projets engagés pour l’écologie, le social ou la culture

Engagement et transparence donc…mais pas de compte courant à la Nef qui n’a pas encore d’agrément pour les particuliers, par contre si vous êtes un professionnel, pas de souci !

► Pour retrouver la version longue de l’interview de Léa Miranda, directeur marketing de la Nef, c'est sur linfodurable.fr 

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard ici.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.