Une nouvelle catégorie de banques vont essayer de se faire un place sur le marché du compte courant avec une promesse : ne plus polluer avec notre argent, voire participer à la transition énergétique.

Des éco-banques pour verdir notre argent, c'est possible ?
Des éco-banques pour verdir notre argent, c'est possible ? © Getty / sarayut Thaneerat

Mettons immédiatement les pendules à l’heure : je n’ai pas l’intention de vous parler d’une solution réservée aux plus aisés d’entre nous ou à celles et ceux qui ont de l’épargne. Tout le monde a un compte en banque courant, cette chronique peut donc vous intéresser ! 

Sachez qu’il existe désormais des éco-banques. Des banques éco-responsables. Vous allez me dire rien de neuf sous le soleil, il y a déjà la Nef ou le crédit coopératif. C’est vrai, j’en ai parlé ici. Sauf que ces banques nouvelle génération viennent sur le marché de la banque en ligne, du compte courant avec la promesse de faire la transition écologique avec notre argent.

Les banques classiques utilisent l’argent qui dort sur nos comptes pour investir notamment dans des industries polluantes 

Les sommes sont astronomiques, les dégâts environnementaux le sont tout autant, et alors que nous sommes de plus en plus acteurs de cette transition écologique au quotidien, de nombreuses banques utilisent notre argent pour nourrir largement le monde d’avant !

Cela dit, il faut reconnaître que les choses bougent et les gros acteurs commencent à prendre le virage du durable… Mais c’est lent forcément, alors que l’urgence est là.

Dans le rapport, "La colossale empreinte carbone des banques" publié par les Amis de la Terre et Oxfam fin 2019, on peut lire qu’en 2018 "les émissions de gaz à effet de serre issues des activités de financement et d’investissement des quatre principales banques françaises dans le secteur des énergies fossiles ont atteint l’équivalent de 4,5 fois les émissions de la France cette même année".

C’est dans ce contexte que des néo-banques se lancent avec une promesse : ne plus polluer avec notre argent

Avec quelques naissances attendues d’ici la fin de l’année (Only One et Green-Got), et une toute nouvelle : Hélios. Sa promesse n°1, ne pas financer des secteurs polluants. 

En résumé, l’argent de votre compte courant ne financera pas ces secteurs polluants, et même mieux encore, il permettra de soutenir activement la transition écologique..

Tous les services d’une "vraie" banque 

Un conseiller, des relevés, une carte… en bois (c’est quand même hyper classe !) et à la clé : votre argent est au service de vos valeurs (du moins côté banque)… D’ailleurs, la jeune banque Hélios a déjà conquis 1 400 clients, et elle vient d’annoncer le financement d’une centrale solaire en Nouvelle-Calédonie… Premier signal que ce n’est pas du greenwashing même s’il faudra se pencher sur la question de l’impact réel dans les prochains mois…

Enfin, la néo-banque s’appuie sur un opérateur allemand pour sa licence bancaire, les dépôts sont garantis par l’Etat à hauteur de 100 000 euros comme n’importe quelle banque…le carbone en moins !

► Pour retrouver la version longue de l’interview de Maeva Courtois, Directrice Générale de Hélios, c'est sur ID (l'Info Durable).

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard.

L'équipe