Nous continuons la collecte des informations pratiques et solidaires à destination des jeunes et des étudiants avec aujourd’hui un mouvement d’éducation populaire qui n’est pas de première jeunesse en ce qui le concerne mais dont l’efficacité est indiscutable.

Depuis 1955, l’UNHAJ (union  nationale pour l’habitat des jeunes) offre un  service de logements mais  aussi de mieux-vivre pour les jeunes qui s’installent.Evanne Jeanne-Rose, vice-président de l'union nationale pour l'habitat des jeunes est notre invité.

De  la solidarité à tous les étages et encore davantage aujourd’hui. C’est à  croire que la crise pousse de plus en plus de citoyens à agir. A  Montpellier, ils sont jeunes parfois, lycéens ou lycéennes à entrer dans  une très belle synergie pour confectionner des repas pour ceux qui en  sont privés. Delivrue est né en novembre dernier dans la capitale  héraultaise. Cela ressemble à une génération spontanée d’aide au gens de  la rue. Le principe est très simple, vous avez envie de préparer un  panier garni (un plat avec un dessert, du fromage, une bouteille d’eau  et pourquoi pas un livre) ou vous ne savez pas cuisiner, mais vous êtes  prêt ou prête à prendre le vélo et à livrer le panier à la première  personne sans domicile que vous rencontrez dans la rue. Delivrue, c’est  ça. On divise les tâches entre cuistots d’un côté et cuissots de l’autre  (le cuissot désigne le livreur à  vélo). Depuis le début du mouvement  5000 repas ont déjà été distribués sur la base de livraisons 7 jours sur  7 de 12heures à 15 heures. La spontanéité et la générosité sont telles  qu’une communauté de 2000 personnes soutient le mouvement. Le principe  provoque un bel enthousiasme qui s’est déjà propager à plusieurs villes  de France grâce au mouvement national #PourEux . Même fonction qu’à Montpellier qui s’en est largement inspiré, soit vous cuisinez, soit vous livrez. Paris,  Lyon, Lille, Nancy, Toulouse, Marseille et Strasbourg ont adopté cette  stratégie. 

L'équipe