Pourquoi on se souvient ? Pourquoi on oublie ? Pourquoi un souvenir ne revient-il pas à la mémoire plus tôt ? Est-ce de l'inattention ? Un oubli volontaire ? Est-ce du refoulement ? Difficile de savoir.

Notre inconscient nous domine-t-il?
Notre inconscient nous domine-t-il? © Getty

L'intro-fiction de Charles Pépin : "Pourquoi un jour sur un trajet qu'il effectue tous les jours, un homme soudain se souvient levant la tête vers le haut d'un immeuble, qu'il a vécu ici au troisième étage, il y a près de quarante ans. Pourquoi s'en souvient-il à ce moment-là ? Est-ce le fruit du hasard ? Une image revenue ? 

Convoquer ses souvenirs, c'est le pouvoir de rappeler le passé. 

Voilà maintenant notre homme replongé dans son passé

Cette fenêtre fut celle de sa chambre. Dans ce lieu, il a follement aimé une femme que la vie a éloigné. Il revoit la scène de leur rupture en plein été sur une plage. L'été le malheur apparait dans l'éclairage plus cru. Il est comme un scandale, inapproprié"...

Notre inconscient nous domine-t-il ? Déambulation dans les méandres de l'inconscient et de la mémoire, en compagnie de Lionel Naccache, neurologue.

Extrait de l'émission

Lionel Naccache : "La mémoire humaine est d'une complexité incroyable et ne peut être réduite à de petites historiettes. Mais on connaît pour partie, les raisons de l'irruption d'un souvenir. Il faut se rappeler que le souvenir est un acte du présent. On plonge dans du passé, mais depuis le présent, c'est un souvenir d'aujourd'hui. On ne va jamais se le redonner de la même façon.

On ne se replonge jamais deux fois dans le même souvenir. 

On a cette dynamique vivante des souvenirs. On parle de reconsolidation des souvenirs. Vous réactivez une trace mnésique sur la scène de votre conscience. Le simple fait d'avoir réactivé, réévoqué le souvenir, il se retrouve renforcé. Il devient aussi plus plastique, et peut se voir  modifier ses attributs. Ses influences proviennent du moment présent. Si vous êtes dans un état émotionnel de celui dans lequel vous étiez lorsque vous avez vécu cette scène, quand ce souvenir va se reconsolider dans votre esprit jusqu'à la prochaine fois où vous le réévoquerez, sa tonalité émotionnelle, sera modifiée."

La suite est à écouter...

Et à lire : Lionel Naccache, Le Cinéma intérieur, projection privée au coeur de la conscience (ed. Odile Jacob, 2020)

Karine et Lionel Naccache, Parlez-vous cerveau (éd. Odile Jacob, 2018)

Lionel Naccache et Charles Pépin
Lionel Naccache et Charles Pépin © Radio France / Estelle Gapp
Les invités
Programmation musicale
L'équipe