invité(s)

1-2h: Debout sur le Zinc

Au début, ils s'appelaient les « Spiritless Power », groupe de rock-funk anglais. C'était en 92, ils étaient quatre et tournaient pas mal sur les scènes départementales. Et puis, suite à un concert des « Têtes Raides », ce fut la 'révélation', qui les a poussé à se reconvertir dans la voie d'une chanson française traversée de valses, tangos, java, musiques tziganes, irlandaises tout en gardant le concept électrique rock. Suite à un remplacement inopiné lors d'un concert en 94, Momo est venu se greffer à la batterie, pour ne plus la quitter. L'aventure continuait... Il suffisait d'y greffer un banjo et un violon, des instruments mélodiques. Ce fut fait avec la rencontre de deux membres de « woodspoon », Olivier et Simon, auquel s'est ajouté Fred, l'accordéoniste. C'est après un concert des « Garçons Bouchers » et un concert au « Divan du Monde » en mai 96 qu'ils ont trouvé le nom de « Debout sur le zinc ». Ces rambolitains ont le culte des anciens sans s'adonner à la p

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.