[scald=9659:sdl_editor_representation]Lazuli Trois années après la sortie d'"Amnésie", qui signait là l'entrée remarquée du groupe nimois dans le (trop petit) monde du rock français qui a quelque chose à dire et à faire entendre, Lazuli nous revient avec son nouvel opus. Une nouvelle fois, les textes inspirés de Dominique Léonetti réconcilieront les réfractaires à la musique délivrée dans la langue de Molière, passant par exemple d'une diatribe violente contre les dirigeants américains ("Le Repas de l'Ogre"), à une merveilleuse déclaration d'amour éternel à sa compagne ("La Valse à Cent Ans" – splendide d'émotion), sorte d'hommage au grand Jacques Brel. Inutile de tourner très longtemps autour du pot : "En Avant Doute" est sans conteste l'album de la consécration pour Lazuli, celui qui assoit désormais le groupe à la table des grands du progressif, et que les multiples prestations scéniques de cet été dans les festivals qui comptent n'auront fait que renforcer, déclenchant l'unanimité sur leur passage. Chronique rédigée p

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.