[scald=12781:sdl_editor_representation]Tony GatlifActualité : Liberté en salle depuis le 22.02 - adapté en roman et co-signé avec Eric Kannay "Liberté" aux ed. Perrin Avec « Liberté », Tony Gatlif raconte enfin l'histoire des Tsiganes pendant l'Occupation, dont une grande partie fut exterminée à Auschwitz. Rencontre avec le cinéaste, fils d'un père kabyle et d'une mère gitane. Dans la France des années 1940, on les appelait bohémiens, parfois Manouches, plus rarement Tsiganes. Les historiens estiment aujourd'hui que sur les deux millions de Tsiganes qui vivaient en Europe avant la guerre, entre 250 000 et 500 000 ont été assassinés dans les camps de la mort nazis. « Liberté » raconte l'histoire d'une de ces familles, arrivée un jour dans un petit village de France, exposée à la méfiance d'une population qui ne comprend pas son mode de vie, si opposé au sien, mais aussi aidée par quelques Justes, l'institutrice et le maire. Pour les Tsiganes, alors, c'était la sédentarisation ou la mort, et c'est de ce ch

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.