Le sortant Joko Widodo a recours à la haute technologie pour couvrir le très vaste archipel qu'est l'Indonésie.

Le président sortant Joko Widodo en pleine campagne pour sa réélection (Jakarta, 24 mars 2019)
Le président sortant Joko Widodo en pleine campagne pour sa réélection (Jakarta, 24 mars 2019) © AFP / BAY ISMOYO

Comme Jean-Luc Mélenchon en France, Recep Tayyip Erdogan en Turquie ou Narendra Modi en Inde, le Chef de l'Etat fait campagne avec des hologrammes pour tenter de convaincre les 190 millions d'électeurs indonésiens de lui accorder un nouveau mandat. C'est le moyen idéal selon lui et son colistier pour couvrir l'immense territoire du pays, et pour combattre les infox, très présentes dans la campagne.

Le Népal subit les foudres de la nature. Une trentaine de personnes sont mortes selon un bilan très provisoire, après le passage d'une terrible tempête, plutôt rare au printemps, c'est normalement la saison chaude et sèche.

La pollution contraint le nord de la Thaïlande à prendre des mesures exceptionnelles. La ville de Chiang Mai atteint des records en particules fines, plus de 20 fois le seuil limite conseillé par l'organisation mondiale de la santé. Elle met en place des "zones de sûreté" pour confiner la population dans des bâtiments climatisés, tant la pollution devient dangereuse pour la santé.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.