L'Italie renoue avec une politique nataliste qui rappelle celle des fascistes.

Le ministre de la Famille et du Handicap Lorenzo Fontana, (assis) avec le Premier Ministre Matteo Salvini (6 juin 2018)
Le ministre de la Famille et du Handicap Lorenzo Fontana, (assis) avec le Premier Ministre Matteo Salvini (6 juin 2018) © AFP / FILIPPO MONTEFORTE

En Italie, une politique nataliste se met en place : le nouveau gouvernement, et surtout la Ligue, d'extrême-droite, insère dans son projet de budget 2019 un article pour récompenser les parents au troisième enfant. Ils gagneront un terrain agricole. Mais la mesure est discriminatoire, elle exclut les étrangers arrivés depuis moins de 10 ans et les homosexuels. 

Des homosexuels dans le viseur des autorités en Tanzanie : le gouverneur de la province de Dar Es-Salem demande à la population de dénoncer les gays et les lesbiennes pour les arrêter. Il emboîte le pas du président qui a déjà promis le pire à tous les militants de la cause LGBT.

La nonne australienne Patricia Fox perd son combat contre le président Duterte aux Philippines et quitte le pays, avant d'être expulsée de force. Le chef de l'Etat l'accuse de mener des activités politiques illégales, elle se défend, elle soutient seulement la justice et la paix.

Au Royaume-Uni, 43% des parents sont sollicités pour faire un don à l'école de leurs enfants, en argent ou en fournitures. L'étude est publiée quelques jours après les propos très contestés du ministres des Finances Philip Hammond, quand il a annoncé un bonus au budget des établissement pour "leurs petits extras"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.