Les autorités américaines réclament au propriétaire chinois de l'entreprise de revendre ses parts, par crainte d'un chantage du pouvoir chinois.

Fenêtres  de l'application Grindr
Fenêtres de l'application Grindr © AFP / Eva HAMBACH

L'appli Grindr créée aux Etats-Unis est passée sous le contrôle d'un groupe chinois. Aujourd'hui en pleine guerre commerciale entre Washington et Pékin, soupçons d'espionnage et mésententes, les autorités américaines demandent au groupe chinois de revendre ses parts, pour des raisons de sécurité. Les Etats-Unis ont peur que le gouvernement s'empare des données personnelles des utilisateurs, et s'en servent pour les menacer en ou pour des chantages.

Les Japonais ne sont pas contents : on vient de leur allonger leurs vacances de la "Golden Week". A l'occasion du changement d'ère impériale, de l'abdication de l'empereur Akihito et de l'avènement de son fils Naruhito, des jours supplémentaires ont été offerts à la population. Un sondage montre que 45% n'en veulent pas, seuls 35% en sont satisfaits.

L’Aga Khan vient de décrocher la nationalité portugaise. Il y a quelques années il installait le siège de son organisation philanthropique à Lisbonne, en échange d'avantages fiscaux et diplomatiques. Le chef spirituel des musulmans chiites ismaéliens est à la tête d'une fortune colossale et fait travailler 80 000 personnes dans le monde sur des projets de développement en Afrique ou en Asie notamment.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.