Une réunion est convoquée la semaine prochaine à Washington pour trouver un accord entre La Caire, Addis Abeba, et le Soudan.

Un jeune pêcheur égyptien jette son filet dans le Nil, dans le village de Gabal al-Tear, près de Minya (13/11/2019)
Un jeune pêcheur égyptien jette son filet dans le Nil, dans le village de Gabal al-Tear, près de Minya (13/11/2019) © AFP / Khaled DESOUKI

L'Ethiopie a l'intention de débuter l'an prochain la production d'électricité sur son méga-barrage en construction. C'estun outil indispensable au développement économique du pays.

Mais certains s'inquiètent au Soudan des conséquences des retenues d'eau et de limon, et surtout en Egypte, encore plus en aval. On estime que 95% de la population égyptienne vivent sur les bords du Nil, et que 97% des besoins en eau du pays sont couverts par le fleuve. S'il venait à se tarir, ce  serait un catastrophe pour l'agriculture, et l'économie en général d'un pays instable politiquement.

Sous les Radars ce soir également :
Une radio pour les pauvres et contre la corruption au Nigeria, avec un animateur surnommé « le président ordinaire »,

Une prouesse scientifique, des chercheurs en Allemagne viennent de créer une peau, sensible, pour les robots.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.