Après les grandes vacances de l'été australe, les manifestations reprennent dans le pays, secoué par un mouvement âpre depuis quatre mois.

Émeutes autour du festival de Viña del Mar au Chili (24 février 2020)
Émeutes autour du festival de Viña del Mar au Chili (24 février 2020) © AFP / JAVIER TORRES

Le Chili n'a pas connu de telles crises sociales depuis le retour de la démocratie en 1990 et la chute de Pinochet. Mais depuis quatre mois, depuis l'augmentation du ticket de métro à Santiago la capitale, les Chiliens sont nombreux à protester dans la rue. Les marches se terminent souvent en affrontements violents avec les forces anti-émeutes.

Le mouvement avait faibli pendant les vacances, il reprend en cette rentrée. De nombreuses manifestations sont prévues au mois de mars.

Sous les radars également ce soir :
Il n’y a plus aucun cas d’Ebola en République Démocratique du Congo, la dernière malade est sortie hier de l’hôpital.

La Finlande veut nous offrir un mot, un pronom non-genré, « hän », et fait campagne partout en Europe.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.