Le pays voulait se passer totalement d'argent liquide, mais il fait machine arrière.

Un paiement par carte bancaire à ENKÖPING, en Suède. (10/03/2016)
Un paiement par carte bancaire à ENKÖPING, en Suède. (10/03/2016) © AFP / FREDRIK SANDBERG / TT NEWS AGENCY / TT News Agency/

En Suède en théorie, on peut tout payer avec sa carte bancaire ou son téléphone, dans les magasins (certains ont même interdit le cash, et c'est légal), les toilettes publiques, à la messe pour la quête, elle se fait via une application sur téléphone de paiement instantané. Même les mendiants acceptent les paiements via cette appli.

Mais les personnes âgées ont dû mal, pour certaines, à abandonner les pièces et les billets, sont peu à l'aise avec les smartphones et les applications. Problème aussi pour les plus précaires, les immigrés qui n'ont pas de comptes en banque, ou encore les habitants des zones rurales, zones blanches, parfois sans réseau téléphonique pour effectuer ces paiements.

Les pouvoirs publics réintroduisent l'obligation pour les banques d'offrir des services en liquide.

Sous les radars également ce soir :
Que deviennent les milliards collectés par les parcmètres à Beyrouth ? Les manifestants accusent encore le pouvoir corrompu.

Un groupe de country américain ressort un album, après quatorze ans de silence et de boycott de l’industrie musicale, les chanteuses avaient des positions politiques trop clivantes dans le monde de la country.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.