Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a menacé les grands groupes pétroliers de représailles, s'ils s'aventuraient au large de la partie turque de Chypre.

Le président turc Erdogan lors de l'inauguration du navire militaire TCG Burgazada (4 novembre 2018)
Le président turc Erdogan lors de l'inauguration du navire militaire TCG Burgazada (4 novembre 2018) © AFP / HANDOUT / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVICE

Les compagnies Total, Exxon Mobil et Eni ont signé des contrats avec Chypre pour exploiter des gisements d'hydrocarbures offshore. Mais le dirigeant turc ne veut pas en entendre parler. Il a traité ces groupes de "bandits des mers", et promis des ripostes militaires, comme celles contre les terroristes en Syrie, si les bateaux pétroliers s'aventuraient en Méditerranée orientale.

La vidéo est devenue virale en Italie : une altercation dans le métro de Naples entre un homme qui venait d'agresser un homme d'origine pakistanaise, et une passagère, Maria Coppola, qui a pris la défense de l'immigré. La sexagénaire dit n'avoir pas pensé aux risques, elle a regretté d'avoir été la seule à s'élever contre les propos racistes de l'homme. Le responsable des transports de Naples veut lui remettre un prix du courage de la Ville.

La Tunisie applaudie par l'Inde lors d'un concours de chant inédit : à l'occasion des 150 ans de la naissance du Mahatma Gandhi, les autorités indiennes ont proposé aux chanteurs du monde entier de reprendre un hymne hindou, le chant préféré de Gandhi. La version d'un artiste tunisien a été salué par les autorités, un mariage inédit de deux cultures pourtant bien différentes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.