De Kanye West aux première femmes transgenres élues au Congrès, en passant par un ancien astronaute, le scrutin a permis à de drôles de personnalités d'émerger dans le débat public.

Photo de Kanye West posté sur son propre compte twitter le 4 novembre 2020, au lendemain de son bide magistral à l'élection présidentielle américaine.
Photo de Kanye West posté sur son propre compte twitter le 4 novembre 2020, au lendemain de son bide magistral à l'élection présidentielle américaine. © Kanye West / Twitter

Kanye West d'abord a fait un bide, 60.000 voix récoltées seulement, mais il compte remettre ça en 2024, avec une nouvelle candidature à la Maison Blanche

Mark Kelly, lui a rempli sa mission. Ex-astronaute et mari d'une victime de fusillade, il remporte un siège au Sénat.

Victoire aussi pour Marjorie Greene, militante de la mouvance QAnon, mouvement complotiste pro-Trump.

Dans un autre genre, deux élues transgenres font leur entrée au Sénat et à la Chambre, Sarah McBride pour le Delaware et Taylor Small pour le Vermont.

Et un dernier mot des toutes premières Amérindiennes à décrocher un siège au Congrès, une victoire pour les femmes et pour les minorités.

Thèmes associés