Depuis la découverte des restes d'enfants enterrés près de l'un de ces pensionnats, l'émotion ne redescend pas au Canada.

La statue d'Egerton Ryerson déboulonnée devant l'université du même nom à Toronto, Canada, le 6 juin 2021.
La statue d'Egerton Ryerson déboulonnée devant l'université du même nom à Toronto, Canada, le 6 juin 2021. © AFP / Robin Pueyo / Hans Lucas

La statue d'Egerton Ryerson a été déboulonnée hier soir à Toronto au Canada, sur le site de l'université qui porte son  nom ; il a été le concepteur des pensionnats pour enfants autochtones, un "génocide culturel" a déclaré une Commission d'enquête. Depuis la découverte de restes de cadavres d'enfants le mois dernier, le pays ne se remet pas de cette macabre page de son histoire.

Le Brésil menacé par la sécheresse, et par conséquent par une rupture d'approvisionnement d'électricité.

Et la Finlande offre quelques hidjabs à des jeunes filles pour qu'elles puissent jouer au foot.

Thèmes associés