C'était une promesse du président Tshisekedi, mais la mesure coûte trop cher pour le budget de l'Etat congolais.

Des élèves dans une école de Kinshasa, République Démocratique du Congo (7 septembre 2016)
Des élèves dans une école de Kinshasa, République Démocratique du Congo (7 septembre 2016) © AFP / JUNIOR KANNAH

Depuis la rentrée de septembre, l'école primaire est gratuite. Mais il manque beaucoup d'enseignants, les classes se retrouvent submergées. Des professeurs se retrouvent face à 100 ou 200 élèves, on leur demande d'apporter leurs chaises.

De plus les instituteurs voient leurs salaires diviser par trois ou quatre. L'an dernier ils étaient payés par les parents d'élèves, aujourd'hui l'Etat les rémunère directement, mais n'en a pas les moyens. La gratuité est estimée autour de 2,3 milliards d'euros, soit 40% du budget total de la République Démocratique du Congo.

Sous les Radars également :
L’ONU a des fins de mois difficiles aussi, elle pourrait ne pas payer ses fonctionnaires le mois prochain,

Et le Royaume-Uni consacre la musique de jeux vidéos, en lui offrant une émission inédite sur la BBC 3.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.