Le gouvernement veut donner des gages aux défenseurs des droits de l'homme.

Des Ethiopiens visitent la prison Maekewali à Addis Abeba, ouverte au public le vendredi 6 septembre 2019
Des Ethiopiens visitent la prison Maekewali à Addis Abeba, ouverte au public le vendredi 6 septembre 2019 © AFP / Minasse Wondimu Hailu / ANADOLU AGENCY

Depuis ce weekend, la prison de Maekewali à Addis Abeba la capitale reçoit des visiteurs libres. C'est une prison que tout le monde connaît là-bas, pour les traitements inhumains infligés par les geôliers. Elle a été fermée il y a un an.

Befekadu Hailu, un blogueur, opposant, a été torturé à Maekewali. Il témoigne : "on a été interrogé, harcelé physiquement et psycho-logiquement. Après on retournait dans une pièce fermée toute la journée. Ils nous mettaient la lumière seulement dix minutes par jour. On avait le droit d'aller aux toilettes dix minutes le matin et dix minutes le soir. "

Le gouvernement a décidé aujourd'hui de rouvrir les portes de ce centre de détention, mais cette fois pour le visiter pour "ne jamais répéter les châtiments cruels et dégradants" dont ont été victimes des prisonniers politiques pendant des décennies et à terme pour en faire un musée.

Le Premier Ministre actuel Abyi Ahmed depuis sa prise de fonction il y a 1 an et demi oeuvre sans relâche pour tourner la page de ces années noires. Il a libéré les opposants enfermés et il a fermé cette prison, symbole du régime brutal militaro-marxiste dans les années 70 et 80.

Des gages qui ne convainquent pas tous les défenseurs des droits de l'homme, car depuis la tentative de coup d'Etat contre le gouvernement en juin, qui a coûté la vie à des hauts responsables dont le Chef d'Etat Major, le Premier Ministre a changé de ton et adopté des mesures répressives, les mêmes que ses prédécesseurs disent les opposants.

Sous les radars ce soir également :   Un lac disparaît à cause de la sécheresse au Honduras,   Après les bars à chats, la Chine invente les bars à canards, pour caresser un plumitif en sirotant un café.

Programmation musicale
  • Iggy PopJames Bond (Radio edit)2019
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.