Le candidat écologiste et indigène mobilise ses partisans pour surveiller le dépouillement, et revendique sa qualification au second tour.

Le candidat du parti indigène Yaku Perez mobilise ses partisans devant le Conseil national électoral à Quito, Equateur, le 9 février 2021.
Le candidat du parti indigène Yaku Perez mobilise ses partisans devant le Conseil national électoral à Quito, Equateur, le 9 février 2021. © AFP / Rodrigo BUENDIA

Yaku Perez est au coude à coude avec un ex-banquier de droite, Guillermo Lasso. Mais il est sûr d'être arrivé deuxième lors du scrutin de dimanche dernier. Il veut affronter au second tour le candidat Andres Arauz, le protégé de l'ancien président socialiste Rafael Correa.

Sous les radars également ce soir, un député maori expulsé du Parlement parce qu'il ne veut pas porter de cravate. Après le scandale, le président de la Chambre l'autorise à revenir siéger.

Et le très prestigieux Winchester College au Royaume-Uni vient de présenter sa petite révolution. L'école très élitiste qui existe depuis le Moyen-Âge va accepter désormer des filles parmi ses élèves.

Programmation musicale
  • J.S. ONDARAAmerican Dream - radio edit2019
Thèmes associés