Selon eux, la police des polices du territoire n'est pas à la hauteur.

Des manifestants à Hong Kong portant un masque (interdit par les autorités) arrêtés par des forces de l'ordre (05/10/2019)
Des manifestants à Hong Kong portant un masque (interdit par les autorités) arrêtés par des forces de l'ordre (05/10/2019) © AFP / NICOLAS ASFOURI

C'est un camouflet pour le gouvernement local de Hong Kong, il avait choisi un groupe d'experts internationaux pour assister l'enquête sur les violences policières. Ces conseillers viennent de jeter l'éponge : "nous avons finalement conclu que de graves lacunes étaient patentes dans les pouvoirs, les capacités et les possibilités d'enquêter de manière indépendante de l'Autorité de Surveillance de la Police". Selon le groupe des experts toujours, cette Autorité n'est pas à la hauteur de ce que peuvent attendre les citoyens de Hong Kong.

Les forces de l'ordre sont sévèrement mis en cause par les manifestants pro-démocratie, pour l'usage de la force disproportionnée, et d'armes létales contre les protestataires. Le mouvement vient d'entrer dans son sixième mois.

Sous les radars également ce soir :
L’Allemagne rouvre l’armée aux rabbins, un geste au moment où le pays connaît une recrudescence des actes antisémites et où des néo-nazis ont été découverts dans certaines casernes.

Le Rwanda supprime la TVA sur les serviettes hygiéniques, considérées comme des biens de première nécessité. De nombreuses jeunes filles sont déscolarisées, faute de protection pendant leurs règles.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.