Le groupe GP&E va se placer en faillite, en prévision des colossales dommages et amendes qu'il pourrait devoir payer, si sa responsabilité est avéré dans le déclenchement des incendies meurtriers en Californie.

Des agents de PG&E réparent les installations électriques endommagés en Californie par les incendies, également soupçonnées aujourd'hui d'être à l'origine des feux meurtriers (octobre 2017)
Des agents de PG&E réparent les installations électriques endommagés en Californie par les incendies, également soupçonnées aujourd'hui d'être à l'origine des feux meurtriers (octobre 2017) © AFP / Elijah Nouvelage / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

GP&E va se placer sous chapitre 11, une procédure judiciaire, qui va permettre au plus grand groupe de fourniture d'électricité de poursuivre ses activités, mais sous le contrôle d'un tribunal.  Il évalue à près de 30 milliards de dollars les dédommagements qu'il pourrait avoir à verser en réparation des incendies meurtriers de l'automne 2018, baptisé "Campfire", qui ont fait des dizaines de morts.

Les combats de coqs sont une tradition en Espagne, mais aussi un trafic durement réprimé par les autorités. La police vient d'arrêter près de 200 personnes en Murcie, lors d'un championnat national illégal. Les agents ont saisi de grosses sommes d'argent et des produits dopants donnés aux coqs.

En Australie, les poissons meurent par centaines de milliers, à cause de la sécheresse dans le bassin de Murray et Darling, mais aussi à cause d'une mauvaise utilisation des ressources par certains agriculteurs. Les producteurs de coton sont pointés du doigt pour ne pas respecter les normes mises en place pour préserver les cours d'eau.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.