Le principal problème des migrants vénézuéliens dans les pays limitrophes est le logement.

Richard Alvarez, réfugié vénézuélien en Colombie, pose devant l'arbre où il dort le soir à Bucaramanga (20/12/2019)
Richard Alvarez, réfugié vénézuélien en Colombie, pose devant l'arbre où il dort le soir à Bucaramanga (20/12/2019) © AFP / Juan BARRETO

Près de 4,5 millions de Vénézuéliens ont quitté leur pays depuis l'aggravation de la crise économique et politique en 2015, dont 1,6 millions ont trouvé refuge en Colombie. Mais là les loyers sont trop chers, et le peu d'argent gagné est envoyé à la famille restée au Venezuela.

Alors beaucoup dorment dehors, à la belle étoile, dans les parcs, certains même dans les arbres, où c’est plus sûr.

Sous les radars également ce soir :
Ce 15 janvier est une grande fête hindou, un million de pèlerins se sont baignés dans le Gange, un bain pour absoudre tous les péchés.

Un apiculteur chinois devient riche grâce aux vidéos qu’il poste sur les réseaux sociaux, des applis qui s’engagent contre la désertification des campagnes.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.