L'héritière de la fabrique de Bahlsen en Allemagne a voulu dédouaner son groupe, maladroitement, de son rôle lors de la Seconde Guerre Mondiale.

L'héritière de l'empire Bahlsen a refusé la repentance traditionnelle à propos du travail forcé dans les usines de son groupe pendant la Seconde Guerre Mondiale.
L'héritière de l'empire Bahlsen a refusé la repentance traditionnelle à propos du travail forcé dans les usines de son groupe pendant la Seconde Guerre Mondiale. © Maxppp / Jens Kalaene/dpa/picture-alliance

La jeune Verena Bahlsen a finalement fait amende honorable aujourd'hui, deux jours après avoir affirmé : "nous avons payé les travailleurs forcés comme les Allemands, nous les avons bien traités, Bahlsen n'a rien à se reprocher." Aujourd'hui, après la polémique et les appels au boycott de la marque, elle avoue une erreur.

La taxe soda fonctionne aux Etats-unis. Philadelphie, qui a fait grimper le pris des boissons sucrées et édulcorées en janvier 2017, a réussi à faire reculer les ventes de 38%. Reste à mesurer maintenant les impacts sur la santé, l’obésité, les caries et le diabète.

Le Japon entre dans une nouvelle ère, mais continue à pratiquer des cérémonies sorties du passé : il vient de déterminer les endroits pour faire pousser le riz du Palais Impérial, en lisant dans des carapaces de tortues marines mortes, une espèce protégée. Le Palais assure que les carapaces ont été prélevées dans le cadre d'un programme de préservation.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.