Outre celles des grands dirigeants de la planète, des voix plus rares ou étonnantes se sont unies pour dire leur tristesse et leur compassion.

Des passants pleurent Notre-Dame en feu le 15 avril 2019 à Paris.
Des passants pleurent Notre-Dame en feu le 15 avril 2019 à Paris. © AFP / Nicolas Cortes / Hans Lucas

Il est la nouvelle coqueluche des Démocrates aux Etats-Unis, le maire de South Bend Pete Buttigieg a un nom imprononçable par les Américains (et les Français), mais il a un français impeccable pour dire son soutien après le drame.

Le roi de Krindjabo lui aussi veut rendre hommage à Notre-Dame, Krindjabo est la capitale du royaume de Sanwi, dans le sud-est de la Côte d'Ivoire. Le monarque va faire un don car dans les années 1700, Louis Aniaba, un prince du royaume, avait été baptisé à Notre-Dame à Paris. 

Hommages aussi des fans d'un patineur artistique japonais. Ils republient sur les réseaux sociaux la performance de Yuzuru Hanyu, son programme aux Mondiaux 2013. Il patinait alors sur la musique de la comédie musicale Notre-Dame-de-paris de Richard Cocciante.

Après l'île Saint-Louis où trône la cathédrale ravagée, direction Saint-Louis dans le Missouri, aux Etats-Unis : comme une tragique coïncidence, là aussi la cathédrale vient de subir de gros dégâts.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.