Pablo Hasel s'était réfugié dans l'université de Lerida, mais les forces de l'ordre sont venus l'arrêter ce matin, pour le conduire en prison.

Manifestation de soutien au rappeur Pablo Hasel, devant l'université de Lérida à Barcelone, le 15 février 2021.
Manifestation de soutien au rappeur Pablo Hasel, devant l'université de Lérida à Barcelone, le 15 février 2021. © AFP / J. Martin

Pablo Hasel conspue la famille royale dans ses morceaux, et sur twitter il accuse les forces de l'ordre des pires atrocités. Il a été condamné à neuf mois de prison. Et vendredi dernier, alors qu'il devait se rendre volontairement au centre pénitentiaire, il a refusé, et s'est réfugié dans une université de Catalogne. Ca n'a pas empêché aujourd'hui les Mossos d'Esquadra de venir le chercher.
Son cas est délicat pour le gouvernement socialiste, dont les alliés de Podemos ont soutenu le chanteur, contre sa condamnation, tout comme de nombreuses personnalités du monde de la culture.
La majorité a promis de réviser la loi sur les injures publiques et la parole des artistes.

Sous les radars également ce soir, le "Che Guevara du Kosovo" est en passe de devenir Premier Ministre,

Et la Côte d'Ivoire se munit d'un nouvel arsenal législatif contre la contrebande de noix de cajou, son "or gris".

Thèmes associés