Depuis trois jours la population manifeste contre la hausse du prix des carburants.

Un manifestant sur la route entre le township d'Epworth et la capitale Harare au Zimbabwe, le 14 janvier 2019
Un manifestant sur la route entre le township d'Epworth et la capitale Harare au Zimbabwe, le 14 janvier 2019 © AFP / Jekesai NJIKIZANA

Le Zimbabwe, en crise depuis 20 ans, est confronté aujourd'hui à des pénuries de produits de base, dont l'essence. Le président a décidé donc de fortement augmenter les prix à la pompe. Mais la population n'en peut plus d'être prise à la gorge. Les manifestations sont violemment réprimées. On compte au moins trois morts. Le président Emmerson Mnangagwa, qui a succédé à Robert Mugabe dans des conditions décriées, se retrouvent en difficulté.

Basketteur, mais aussi très engagé politiquement : le pivot turc Enes Kanter, joueur en NBA, avec les Knicks de New York, est la bête noire du président Erdogan. Il annule son voyage avec son équipe à Londres, pour un match prévu demain, car il se dit menacé de mort par les soutiens du chef de l'Etat turc.

Le Japon pleure le départ à la retraite de son dernier grand sumo : Kisenosato, à 32 ans, met un terme à sa carrière. Il était le seul "yokozuna" encore en activité au Japon, le titre suprême dans la discipline.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.