Le PAM, Programme Alimentaire Mondial, publie en cette journée mondiale de l'Alimentation, une étude qui met en évidence le coût extrêmement disproportionné d'un repas dans certaines régions en crise ou en guerre.

Tcahd Mao Famine 2012
Tcahd Mao Famine 2012 © Radio France

En cette Journée Mondiale de l'Alimentation, le Programme Alimentaire publie sa "Note Salée" qui démontre que la nourriture s'avère de plus en plus chère dans les pays en crise ou en guerre. Le PAM détermine un prix pour un repas de 600 kcal cuisiné à la maison, et son rapport avec un revenu moyen par habitant standardisé partout dans le monde.
Un New Yorkais va dépenser 1,20 US$ pour préparer son ragoût de haricots. En revanche un citoyen du Sud-Soudan devrait dépenser plus de deux jours de salaires, l'équivalent new-yorkais de près de 350US$, au Nigeria ce plat coûterait l'équivalent de plus de 220 US$.

Et si Facebook était aussi responsable du massacre des Rohingyas en Birmanie : c'est une enquête du New York Time. Facebook a réagi très vite en supprimant des pages accusées d'avoir attisé la haine contre les Rohingyas.

En Australie, l'extrême-droite met en difficulté le gouvernement. La chef du parti "One Nation", la Sénatrice Pauline Hanson a tenté de faire passer une motion pour lutter contre ce qu'elle appelle un racisme anti-blanc, avec une motion "It's OK to be white", "c'est OK d'être blanc". Le texte a été rejeté de justesse.  Le problème, c'est que le Ministre des Affaires Indigènes et plusieurs de ses collègues au gouvernement ont voté pour la motion de l'extrême-droite.  Depuis les appels à la démission se multiplient.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.