Les hauts magistrats viennent de conclure une audience marathon de 40 jours, sur l'un des dossiers les plus sensibles du pays, Ayodhya.

Des fondamentalistes hindous détruisent la mosquée Babri à Ayodhya, le 6 décembre 1992.
Des fondamentalistes hindous détruisent la mosquée Babri à Ayodhya, le 6 décembre 1992. © AFP / DOUGLAS E. CURRAN

Ayodhya est un lopin de terre d'un peu plus d'un hectare. En 1992, les nationalistes hindoues ont détruit sur cette parcelle une mosquée datant du XVIe siècle, pour y reconstruire un temple hindou, qui aurait existé avant la mosquée. En 1992, la destruction avait provoqué des violences inter communautaires, et plus de 2 000 morts.

La Cour Suprême doit clore le sujet en répartissant le territoire entre les hindous et les musulmans. Audience exceptionnelle, où le Dieu Ram, à qui les hindous veulent dédier le futur temple, est partie civile.

Sous les Radars également :
Le Brexit et la crainte des Malouines passe sous les radars, menace sur les finances de l'archipel et sur sa biodiversité,

Un festival international de K-Pop en Corée du Sud, un outil de soft-power promu par le pouvoir sud-coréen.

L'immense danseuse Alicia Alonso est morte, à 98 ans. Légende de la danse classique, elle dirigeait encore le Ballet national de Cuba.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.