Le président turc Recep Tayyip Erdogan a pris l'habitude de fredonner un tube lors des meetings de l'AKP.

Le président turc Erdogan chante avant son meeting à Istanbul le 5 mars 2019.
Le président turc Erdogan chante avant son meeting à Istanbul le 5 mars 2019. © AFP / Ozan KOSE

Les Turcs vont voter le 31 mars pour des élections locales. Le président Erdogan chante une chanson devenue un tube lors des réunions publiques. L'AKP, son parti, a mandaté des compositeurs pour écrire des morceaux tout à la gloire du président. Le parti d'opposition le CHP, n'est pas en reste. Jusqu'ici connu pour des vieilles chanson de manifestations, il mise aujourd'hui sur le rap. 

Recep Tayyip Erdogan, par ailleurs, pourrait pousser la chansonnette, au futur mariage de Mesut Özil, la star du football allemand. Le joueur a demandé au chef de l'Etat d'être son témoin. Cela provoque la colère de la chancellerie allemande.

Requiem pour les Saoudiens à la Scala. Le Conseil d'Administration vient de rejeter le plan d'investissement de Ryad dans la célèbre salle de concert milanaise.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.