Des affrontements se multiplient ces derniers jours et ont fait plusieurs morts.

Des habitants de Bongouanou passent devant les restes des échauffourées inter-communautaires, le 18/10/2020.
Des habitants de Bongouanou passent devant les restes des échauffourées inter-communautaires, le 18/10/2020. © AFP / Issouf SANOGO

L'opposition proteste contre un troisième mandat du président sortant Alassane Ouattara. Il a pu se présenter à la faveur de la réforme constitutionnelle de 2016. Le Conseil Constitutionnel ivoirien considère qu'elle a remis les compteurs à zéro.
En revanche les poids-lourds de l'opposition, dont l'ex-Chef de l'Etat Laurent Gbagbo ou l'ancien Premier Ministre et chef rebelle Guillaume Soro n'ont pas eu l'autorisation de concourir.
Les affrontements se multiplient entre communautés, partout dans le pays.
Une mission diplomatique de la Cédéao est sur place pour tenter de trouver un consensus avec les différents partis.

Sous les radars également ce soir, les Pays-Bas indemnisent les héritiers des combattants indonésiens exécutés lors de la guerre d'indépendance dans les Célèbes indonésiennes, à la fin des années 1940.

Et les autorités assouplissent le confinement à Melbourne, deuxième ville d'Australie. Les habitants se précipitent chez le coiffeur après plus de 100 jours enfermés chez eux.

Thèmes associés