Les rangers combattent les pygmées et des milices armées.

Une gorille de Grauer femelle, espèce menacée, dans le parc national de Kahuzi-Biega en République Démocratique du Congo (30/09/2019)
Une gorille de Grauer femelle, espèce menacée, dans le parc national de Kahuzi-Biega en République Démocratique du Congo (30/09/2019) © AFP / ALEXIS HUGUET

La forêt est menacée par les destructions des arbres, des milices en font du charbon de bois, quasiment l'unique moyen de se chauffer en République Démocratique du Congo où l'électricité est rare. Elles se sont alliées aux populations pygmées, qui sont revenues dans le parc naturel de Kahuzi-Biega l'an dernier, réclamant qu'on leur rende leurs terres spoliées.

Mais les éco-gardes s'inquiètent des gorilles, dont il ne reste que 250 individus dans cette région seulement, leur sanctuaire. Ils accusent les pygmées d'êtres instrumentalisés par des notables faisant commerce du bois de la forêt.

Sous les Radars ce soir aussi :
Les rues de Madrid envahies par des milliers de brebis, c’était la Fête de la Transhumance hier,

Et des Irlandais entament les démarches pour faire revenir la dépouille de James Joyce au pays, l’auteur des "Dubliners" repose aujourd’hui à Zurich en Suisse.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.