En préparation des Jeux Olympiques, une compagnie de métro veut inciter les voyageurs à prendre les transports plus tôt, en offrant le petit déjeûner.

Des passagers attendent le métro dans une station de Tokyo, Japon (octobre 2017)
Des passagers attendent le métro dans une station de Tokyo, Japon (octobre 2017) © AFP / Behrouz MEHRI

Les fameux "pousseurs" du métro japonais ne suffisent plus : les lignes sont saturées, et les Jeux Olympiques de l'an prochain, en 2020, font craindre un afflux que les transports ne pourront assurer. Pour éviter l'interruption de circulation, et une image déplorable, une compagnie offre aux volontaires qui se lèveront plus tôt, un plat de sobas, des nouilles, et des tempuras (des beignets).
Autre mesure prise par les supermarchés cette fois, ils éradiquent les magazines érotiques de leur rayon, ils appellent cela "l'exil du porno", là aussi pour donner une meilleure image du pays.

Les lycéens tunisiens manifestent pour pouvoir passer leurs examens, contre le boycott décidé par leurs professeurs. Les enseignants ont décidé une grève des examens du premier semestre pour demander à leur ministère des hausses de salaire. Mais les jeunes se sentent pris en otages, et craignent une année blanche. 

Le Premier Ministre d’Albanie, Edi Amar est une star des réseaux sociaux dans les Balkans, il ose tout. Avec des centaines de milliers d'abonnés sur Facebook, Twitter ou Instagram, il poste beaucoup de messages, certains très sarcastiques contre l'opposition notamment.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.