Le confinement a précipité des millions de personnes au bord de la famine.

Des travailleuses du sexe mettent un masque de protection à une statue de Durga, à la veille du début du festival Durga Puja à Calcutta (21/10/2020)
Des travailleuses du sexe mettent un masque de protection à une statue de Durga, à la veille du début du festival Durga Puja à Calcutta (21/10/2020) © AFP / Debajyoti Chakraborty / NurPhoto / NurPhoto

L'Inde est le troisième pays le plus endeuillé de la planète par la Covid-19, et pourrait devenir le pays le plus touché. Malgré tout, la vie reprend dans les villes, les usines redémarrent, les salariés veulent retravailler. C'est une "do or die situation", selon beaucoup, agir ou mourir, un choix cornélien entre se protéger du virus ou ramener de quoi nourrir son foyer.

Sous les radars également ce soir, une question en Afrique centrale, après la revendication par le groupe Etat Islamique de l'attaque d'une prison à Béni, en RDC. Les autorités dénoncent les ADF, rebelles armés musulmans d'origine ougandaise. L'EI revendique de plus en plus d'actions en République Démocratique du Congo, les liens ne sont pas encore clairs avec les ADF.

Et le marché des sextoys bondit en Chine, surtout du côté des jeunes femmes. Dans ce pays si conservateur, elles se détendent sur le sujet et lèvent le tabou du plaisir féminin, à la faveur de leur indépendance financière.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.