Propriété d'un opposant au président Talon, la station Soleil FM était dans le viseur des autorités depuis quelques années.

Patrice Talon (à droite), alors candidat à la présidentielle, en discussion avec Sebastien Ajavon, arrivé troisième au premier tour, aujourd'hui patron de la radio Soleil FM (20/03/2016)
Patrice Talon (à droite), alors candidat à la présidentielle, en discussion avec Sebastien Ajavon, arrivé troisième au premier tour, aujourd'hui patron de la radio Soleil FM (20/03/2016) © AFP / PIUS UTOMI EKPEI

La radio Soleil FM vient de licencier ses quarante-et-un employés, après avoir perdu son autorisation d'émettre. 

La chaîne appartient à Sébastien Ajavon, rival du Président, Patrice Talon.  L'opposant béninois est aujourd'hui en exil en France.

Plus largement, l'opposition et les organisations internationales s'inquiètent de menaces répétées sur la liberté d'expression et la  liberté de la presse. 

Des journalistes et des blogueurs ont été condamnés ces derniers mois pour avoir critiqué le pouvoir.

Sous les radars également :

  • La communauté gay en Birmanie veut peser sur la campagnes des législatives pour obtenir la dépénalisation de l’homosexualité,
  • Le Pérou installe 18 caméras de surveillance sur le Machu Picchu, pour surveiller des touristes parfois peu respectueux du site inca.
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.