Le pays ne décolère pas face à la possibilité d'une troisième mandat du président Alpha Condé.

Des manifestants bloquent des rues à Conakry, capitale de la Guinée, contre un troisième mandat d'Alpha Condé (16 octobre 2019)
Des manifestants bloquent des rues à Conakry, capitale de la Guinée, contre un troisième mandat d'Alpha Condé (16 octobre 2019) © AFP / CELLOU BINANI

Le chef de l'Etat a sous-entendu le mois dernier qu'il allait appeler un référendum pour modifier la loi fondamentale, et lui permettre de briguer un troisième mandat. Aujourd'hui la constitution pose la limite à deux.

Depuis les manifestations, parfois violentes, s'enchaînent à Conakry, la capitale. Des chefs de file de l'opposition viennent d'être condamnées à des peines de prison ferme.

Sous les radars également :
La Thaïlande interdit le glyphosate à ses agriculteurs, 

Et la Chine orchestre sa propagande avec une partition XXL.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.