Les opposants craignent un nouveau risque de censure.

La Russie de Vladimir Poutine prône un "internet souverain", compatible selon le président avec un internet libre. (21 novembre 2018)
La Russie de Vladimir Poutine prône un "internet souverain", compatible selon le président avec un internet libre. (21 novembre 2018) © Getty / Bloomberg / Contributeur

La Russie vient de passer une étape cruciale, elle s'est félicitée hier d'avoir mené à bien des tests pour isoler son internet des serveurs mondiaux.  Officiellement c'est un moyen de se défendre contre des cyberattaques étrangères ou des tentatives d'intercepter les SMS ou les données cellulaires des abonnés en Russie.

Le Kremlin assure qu'il veut protéger les services de l'Etat et le système bancaire en cas de cyberguerre ou de cyberattaques massives. Mais les opposants y voient un nouvel outil de censure.

Sous les Radars ce soir également :
Le Newseum, musée de l’information à Washington, ferme, dans une Amérique où les "fake news trumpiennes" prennent le pouvoir,

A Zagreb, un « Musée de la Gueule de Bois », pour mieux vivre vos lendemains de réveillon.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.