Mathématicienne de grand talent, cette femme noire a été de celle qui ont calculé les trajectoires des vols spatiaux pour la NASA dans les années 1950 et 1960.

Katherine Johnson était surnommée à la Nasa "l'ordinateur humain", la NASA où elle a travaillé de 1953 jusqu'à sa retraite en 1986.
Katherine Johnson était surnommée à la Nasa "l'ordinateur humain", la NASA où elle a travaillé de 1953 jusqu'à sa retraite en 1986. © AFP / Handout / NASA

Son histoire a été racontée dans le film "Les Figures de l'Ombre" sorti en 2016 : des femmes noires, ingénieures, mathématiciennes exceptionnelles, on t rejoint les équipes de la NASA pour participer au programme spatial américain, alors que la ségrégation était en vigueur aux Etats-Unis.

Précoce, talentueuse, acharnée de travail, elle a réussi à faire sa place en tant que scientifique, femme et noire dans un milieu qui lui était très éloigné a priori. 

Ses équations et ses formules restent utilisés aujourd'hui pour les voyages spatiaux.

Elle est morte hier à l'âge de 101 ans.

Sous les radars également ce soir :
Au Sri Lanka pour lutter contre les embouteillages, le président (ancien militaire) déploie l’armée.

On le surnomme le « Usain Bolt » indien, il vient de battre un record en course de buffles, un paysan a couru à presque 40km/h sur 142,5 mètres.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.