Le zoo avait fermé au printemps dernier, et les bêtes évacuées par une association.

Un Palestinien tient dans ses bras les trois lionceaux du zoo de Gaza, 12/09/2019.
Un Palestinien tient dans ses bras les trois lionceaux du zoo de Gaza, 12/09/2019. © AFP / Mohammed Talatene / DPA / dpa Picture-Alliance

Le propriétaire du zoo de Gaza affirme qu'il veut égayer le quotidien d'une population qui souffre du blocus, et de la misère. Mais l'on craint déjà que les mauvais traitements se répètent contre les animaux. Des lionceaux sont séparés de leur mère pour jouer avec les enfants, la lionne et le lion sont enfermés dans des cages exiguës. 

Les détracteurs dénoncent une manœuvre du propriétaire pour toucher des aides d'organisations internationales. A la fermeture le printemps dernier, il s'était engagé à ne pas rouvrir.

Sous les radars ce soir également :   Le retour des « collabos » au Liban, une plaie ouverte et un tabou autour de ces supplétifs de l’armée israélienne.

Pour sauver la planète, la NHS britannique, l'organe de santé publique, demande aux médecins de ne plus prescrire de Ventoline aux asthmatiques.

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.