Ils n'hésitent pas à saccager des sites pour trouver le métal précieux.

L'archéologue Habab Idriss Ahmed et son collègue Mahmoud al-Tayeb devant le site de Jabal Maragha au Soudan (20/08/2020)
L'archéologue Habab Idriss Ahmed et son collègue Mahmoud al-Tayeb devant le site de Jabal Maragha au Soudan (20/08/2020) © AFP / Ebrahim HAMID

Les archéologues ont eu la mauvaise surprise de découvrir des chercheurs d'or en train de massacrer le site de Jabal Maragha, dans le désert de Bayouda. Les pillards ont été brièvement arrêtés, puis relâchés par la police. Leur matériel leur a même été rendu.
La protection des sites anciens n'est pas la priorité du troisième producteur d'or du continent africain.

Sous les radars également ce soir, le Japon s'inquiète de l'état de santé de son Premier Ministre et pense déjà à son successeur.

Les Russes s'en prennent à Lindt qui leur vendrait du chocolat de moins bonne qualité qu'à l'Europe.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.